Zoom sur le Clean Language et la Modélisation symbolique

Pour venir à bout des problèmes qui scindent les groupes ou qui minent certaines personnes, les coachs peuvent recourir au clean language et s’appuyer sur la modélisation symbolique par la même occasion. Comment expliquer ces deux systèmes ? Quelles sont leurs particularités ?

Que dire du Clean language ?

Le clean language se définit comme étant une méthode de questionnement qui a connu un développement via le coaching associé à la psychothérapie. L’objectif de cette technique est celui d’assister le client afin qu’il puisse procéder à la découverte de métaphores qu’il pourra modifier par la suite. C’est un concept qui a été conçu par David Grove et qui a vu le jour dans les années 80. Il a été utilisé dans le cadre de l’élaboration de différentes méthodes cliniques. Ces dernières devaient servir à résoudre les traumatismes qui sont parfois rencontrés par les clients. Selon David Grove, lorsque des questions simples sont posées au patient et que l’interviewer use de mots simples et exacts, les clients se rendent compte de la disparition de leurs symptômes. Ils voguent alors vers la guérison. Il est à noter que le clean language est basé sur un total de 8 questions et ces dernières constituent le cœur de la modélisation symbolique. Ces questions sont posées assez fréquemment.

En quoi le clean language est-il utile ?

Le terme « clean » signifie que cette méthode n’a aucune interférence avec l’expérience que le client a été amené à vivre. Les techniques peuvent être élargies à la facilitation de groupe. Aussi, ce dernier est perçu comme étant un système. Le but est de procéder à l’interrogation de chaque élément sans que le facilitateur n’ait besoin d’être intégré dans ledit système. Un processus de transformation peut être mis en place par le groupe si cela s’avère indispensable. Ainsi, un coach peut recourir au clean language dans le cadre d’une animation en groupe. Il voudra que les participants prennent conscience de la diversité existant au sein de leur union. Pour ce faire, il créera des représentations qui sont partagées.

Qu’est-ce que la modélisation symbolique ?

En travaillant de concert avec Penny Tompkins et en collaborant avec James Lawley, David Grove invente le clean language. Les questionnements en lien avec cette thérapie ont alors été intégrés dans un procédé de modélisation qui est connu sous l’appellation de « modélisation symbolique ». Il s’agit ici d’un processus usant du bottom up ou encore du bas vers le haut. En somme, la modélisation représente la méthodologie tandis que les métaphores deviennent le matériau. Pour sa part, le clean language devient l’outil. La modélisation symbolique est alors un dispositif d’une puissance certaine qui conduit à voir des transformations assez profondes dans la vie des personnes ainsi qu’au sein des systèmes de représentation. Dans cette optique, le coach qui opte pour cette méthode ne doit ajouter aucun mot venant de lui. Clean language et modélisation symbolique sont donc indissociables.

Zoom sur la méthode DISC, analyse de la personnalité en 4 couleurs
PNL Programmation neurolinguistique : une modélisation de l’excellence humaine